19 June 2024 Mélanie
Chaque année, près de 50 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque extra hospitalier. Malgré des avancées au niveau législatif, le taux de survie à l’arrêt cardiaque reste dramatiquement bas, il est inférieur à 10%. Secours Mag revient sur les principales lois qui visent à améliorer la prise en charge de victimes d’un arrêt cardiaque extra-hospitalier et s’interroge sur les raisons pour lesquelles ce taux de survie demeure très bas. Elle met en avant les actions portées par le Dr Bruno Thomas Lamotte et le Dr Nordine Benameur de l’Association pour le recensement et la localisation des défibrillateurs (ARLoD) dont l’objectif est de faciliter l’accès aux défibrillateurs.
👉 Je lis l’intégralité de l’article sur le site de Secours Mag.